Sept principes pour en finir avec la faim:

Nourriture pour les sous-alimentés

 

Deuxième principe: Nourriture pour les sous-alimentés




Nourriture pour ceux qui sont sous-alimentés afin de les rendre capables de profiter des opportunités d’échapper à la faim


  1. La faim chronique entraine un affaiblissement de la population concernée. Cela se traduit par un amoindrissement des capacités physiques de travail et une plus grande vulnérabilité aux maladies. Elle handicape aussi le développement physique et intellectuel des enfants, limitant ainsi leurs chances de sortir du piège de la pauvreté et de la faim.


  2. Pour briser le cercle vicieux faim-pauvreté, il faut intervenir et assurer une alimentation adéquate aux personnes se trouvant en situation de faim chronique. C’est possible, la nourriture existe localement ou globalement, la question est d’en donner l’accès à ceux qui en ont besoin.


  3. A peine 2% de la production alimentaire mondiale (soit environ 30 millions de tonnes de céréales par an) suffirait pour nourrir toutes les personnes qui n’ont pas suffisamment à manger dans le monde. On peut estimer qu’il coûterait un maximum de 15 et 25 milliards de dollars (coût de la nourriture et de sa distribution comprise) par an pour mettre en oeuvre un tel programme, soit moins de 0,2% du PIB mondial, moins de 2% des dépenses militaires mondiales et environ la moitié du revenu estimé de la taxe sur les transactions financières créée dans les pays de l’Union européenne.




  4. La nourriture étant disponible, le financement possible, reste le mécanisme. Là aussi, quelques principes de bases peuvent guider la mise en oeuvre d’un tel programme:


  5. Dans la mesure du possible privilégier les achats de nourriture disponible localement (cela coûte moins cher et est plus simple d’un point de vue logistique que de faire venir de la nourriture d’ailleurs, génère de la demande pour les produits locaux et l’argent dépensé est injecté dans l’économie locale) et n’importer de la nourriture de l’extérieur (de façon prioritaire en provenance de pays voisins) que si les prix des aliments subissent une inflation locale forte ou en cas de pénurie


  1. Maintenir un minimum de stocks alimentaires pour faire face à des mauvaises récoltes ou des tensions éventuelles sur les marchés régionaux ou internationaux


  1. Selon les conditions, une multitude d’options existent pour donner l’accès à la nourriture requise aux familles nécessiteuses, notamment (mais pas seulement) sous la forme de:

        1. Paiement d’une allocation en vue d’achats de nourriture par les bénéficiaires sur le marché local

        2. Bons alimentaires d’achat utilisables sur le marché local ou dans des boutiques spécialisées ou accréditées

        3. Ventes à prix subventionnés dans des boutiques spécialisées ou accréditées

        4. Distribution de nourriture conditionnelle ou non (programme travail pour nourriture, distribution de nourriture dans les centres de santé, dans les écoles, etc.


      1. Dans le cas d’achats locaux par les écoles, centres de santé, boutiques spécialisées ou accréditées, le faire prioritairement sous forme de contrats à moyen ou long terme, de préférence avec des associations de petits producteurs agricoles


      1. En zone rurale, accompagner les repas scolaires de programmes de jardins scolaires et d’éducation nutritionnelle où les élèves apprennent à cultiver les produits consommés et à manger de façon équilibrée.

  2.  


Materne Maetz

(octobre 2013)



  1. --------------

  2. Pour en savoir plus:


  1. Mander, H., State food provisioning as social protection - Debating India’s national food security law, Right to Food Study, FAO  2015 (en anglais)

  2. MacMillan, A., Allocation monétaire pour éliminer la faim, lafaimexpliquee.org, 2015

  3. PAM, Assistance alimentaire sous forme de transferts monétaires et de bons, 2012

  4. FAO, Guide pour l'action à l'intention des pays confrontés à la flambée des prix des denrées alimentaires, 2011

  5. FAO, Note d’introduction sur les jardins scolaires, 2004

  6. FAO, Approche innovante d’achats aux petits agriculteurs pour les repas scolaires en Afrique, 2013

  7. Trueba et MacMillan, Comment en finir avec la faim en temps de crises - Commençons dès maintenant, 2014

  8. Inter-réseau, La stratégie « Faim zéro » au Brésil, 2012






 

Dernière actualisation: septembre 2015

Pour vos commentaires et réactions: lafaimexpl@gmail.com