La faim expliquée?

La faim expliquée?

 

Notre Objectif


L’ambition de ce site est d’éclairer la question alimentaire, de battre en brèches les idées reçues afin de permettre aux citoyen(ne)s du XXIème siècle que nous sommes de mieux comprendre le monde qui nous entoure et de pouvoir agir pour le changer et de rendre possible l’utopie d’un monde sans faim. [Lire davantage...]


----------------------------------------

Remerciements


lafaimexpliquee.org voudrait remercier ici l’appui et les encouragements reçus de la part d’Andrew MacMillan, Jocelyne Recalde, George-André Simon, Hélène Basquin, Andrée-Anne Côté-St-Laurent, Byron Ponce Segura, Mathias Maetz, Andrea Ponce Juárez, Coumba Sow, Jomo K. Sundaram, Maria-Grazia Quieti, Frédéric Dévé, Jacques Du Guerny et Marie-Christine Tarby.

Les opinions exprimées, sauf si spécifié autrement, ainsi que les erreurs qui subsistent sont du fait de lafaimexpliquee.org.


Lafaimexpliquee.org est un site Web autonome, entièrement indépendant et basé sur le bénévolat.

----------------------------------------

Remarque importante: ce site offre fréquemment la possibilité de télécharger des fichiers en format pdf. Ces fichiers, en plus d’être faciles à sauvegarder, contiennent des informations complémentaires et des références, notamment dans des notes de bas de page.

Pour vos commentaires et réactions: lafaimexpl@gmail.com

Dernière actualisation:    novembre 2019

Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté. (Antonio Gramsci)

À la une :

Notre thème de la semaine : Sécurité alimentaire

« Vert ou le Sacrifice de Léa »

Disponible :

  1. -dans toutes les bonnes librairies

  2. -chez Edilivre 

  3. -sur Amazon.fr

  4. -et à la FNAC




Voir sur Facebook

 

Pages les plus visitées en 2019 :

  1. -la sécurité alimentaire

  2. -faits et chiffres sur la faim

  3. -les acteurs 
    des politiques agricoles et alimentaires

Plus de 15 millions de «hits» depuis la création du site !       (octobre 2019).

Nouveau roman de M.Maetz


Découvrez-le et lisez-en quelques extraits ainsi qu’une interview de l’auteur...

Nouvelles preuves des violations des droits humains et du travail dans nos chaînes alimentaires 


La recherche continuelle d’une diminution des coûts et d’une maximisation des profits, une compétition féroce et le besoin d’offrir des prix attractifs aux consommateurs sont les principales causes des conditions de vie et de travail intolérables imposées à la multitude de personnes produisant notre nourriture.   [lire]

 

Le triple fardeau de la malnutrition continue de s’alourdir dans le monde, selon l’UNICEF 


Le triple fardeau de la malnutrition – dénutrition, faim insoupçonnée et surpoids – menace la survie, la croissance et le développement des enfants.  


[lire]

 

L’urbanisation de la faim : l’exode rural pousse la faim vers les villes  (Nouveau)


Une fois en ville, la plupart des migrants ruraux sont très vulnérables. Plus de 60 % de l’argent qu’ils réussiront à gagner servira à acheter de la nourriture.  


[lire]

 

Les dangers d’une analyse « partielle » d’impact : l’exemple d’une étude de l’impact d’une conversion totale de l’agriculture de l’Angleterre et du Pays de Galles en agriculture biologique (Nouveau)


Une analyse critique de l’étude illustre la difficulté présentée par l’analyse de toutes les dimensions de la transition alimentaire et comment une restriction de la portée de la recherche affecte le message envoyé aux décideurs et plus largement, au public.   [lire]

 

En Europe, une des régions les plus riches du monde, plus d’une personne sur six vit dans la pauvreté (Nouveau)


Des femmes, surtout seules, des enfants et un nombre croissant de personnes en âge de travailler vivent dans la pauvreté et l’isolement.


[lire]

 

Les cultures oubliées ont-elles un rôle à jouer dans la transition vers une alimentation durable et respectueuse du climat ? (Nouveau)


Au cours du siècle passé, l’histoire de l’agriculture a été celle d’un appauvrissement dramatique de la base génétique de l’alimentation. Depuis peu, il a un regain d’intérêt pour les « cultures oubliées ».   [lire]